Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

3 stratégies pour éviter les conflits entre vos enfants

14 octobre 2014

Ombeline Becker
Auteur(e)

Ombeline Becker

Coach professionnelle et Ressource n.1 des personnes positives et bienveillantes vivant en famille recomposée ou décomposée.

En savoir plus
3 stratégies pour éviter les conflits entre vos enfants

Dans toute famille, nous savons combien il est difficile d’instaurer un climat de confiance et de sérénité entre frères et soeurs de même sang. Imaginez lorsque les enfants se retrouvent à partager leurs parents et leur chambre avec d’autres enfants jusque là inconnus ?

Jalousie, injustice, agressivité, violence verbale voire physique, peuvent rapidement nous dépasser. Pour éviter que nos enfants se sentent frustrés, délaissés et mal-aimés suite à " l’intrusion" d’étrangers dans leur quotidien, voici 3 stratégies à respecter.

1. Créer des espaces de communication tous ensemble

La principale clé en recomposition reste la communication. Rien de très facile à première vue surtout quand on se retrouve face à d’autres personnes ayant une éducation, un passé et une culture familiale différents. Mais rien d’impossible. Dans un monde idéal, nous posons l’hypothèse que, en tant que parents et adultes du foyer, nous donnons l’exemple en terme de communication et d’expression de ses ressentis, sentiments et opinions… Et si ce n’est pas le cas je vous invite à, peu à peu, trouver moyens de le devenir.

Si vous êtes déjà un modèle de communication, il vous sera plus facile d’instaurer cela avec les enfants et de créer des moments dédiés à la communication : apprendre à s’exprimer, à parler de soi, à écouter l’autre, à s’analyser, à mettre des mots sur des émotions et des choses qui se passent en soi, comprendre que l’autre puisse être différent de Moi, etc. 

Les enfants sont tous par défaut très nombrilistes et il est important de leur montrer que le monde extérieur existe et qu’il peut être différent de ce qu’ils en perçoivent. Créer des espaces de communication leur permettra de s’ouvrir aux autres et de commencer à connaitre les personnes avec lesquelles ils partagent leur maison.

Vous voulez des exemples concrets ? Ces espaces de communication peuvent être un partage ludique autour d’un jeu de rôle, d’un quizz ou encore chacun son tour peut poser une question à la personne de son choix. Au début du jeu, il est important de rappeler les règles : bienveillance, respect, non jugement et écoute. Vous serez surpris de leur capacité à s’ouvrir et à aborder certains sujets « tabous ».

2. Garder des moments privilégiés avec vos enfants respectifs

Nous ne le dirons jamais assez : vos enfants ont besoin de garder le Papa ou la Maman qu’ils ont connu « avant ». Ils ont tous besoin d’être rassurés sur le fait que vous les aimez toujours autant et que la relation filiale n’entraine pas le même amour que la relation de couple ou envers vos beaux-enfants.

Partager des moments en tête-à-tête avec vos enfants respectifs vous permettra de leur apporter toute votre attention pendant un temps et au travers de votre présence et de votre écoute, leur montrer votre amour inconditionnel. Profitez de ce moment pour partager des sujets communs, vos passions, vos projets. Invitez votre enfant à parler de lui et de ce qu’il se passe dans sa vie. Soyez pleinement vous-même dans ce moment de partage pour qu’il soit en confiance et qu’il perçoive votre authenticité. 

En lui réservant des moments privilégiés, vous lui prouverez qu’il compte pour vous et que vous ne le considérez pas « comme les autres ». Il se sentira légitime dans sa filiation et n’aura plus besoin de revendiquer sa place auprès des autres enfants.

3. Acceptez qu’ils ne soient pas obligés de s’aimer entre eux.

En tant qu’enfant, il est insupportable de se voir imposer d’autres enfants alors " qu’on n’a rien demandé". Prenez conscience des changements que vos enfants ont subis depuis votre séparation avec l’autre parent et apprenez à être indulgent quant à leur acceptation d’inconnus dans leur vie. Vous avez choisi de vivre avec votre conjoint mais vos enfants ne l’ont pas choisi et doivent faire avec. Quelle injustice peuvent-ils ressentir de se voir imposer cela alors même que l’injustice de séparation n’est pas digérée ?

Mettez-vous à leur place et acceptez qu’ils ne soient pas obligés de s’aimer entre eux ni de se comporter comme frères et soeurs alors qu’ils n’ont pas le même sang. 

Par ailleurs, si les systèmes de gardes sont différents, comprenez aussi à quel point cela peut être difficile pour vos enfants que vous viviez avec d’autres enfants, même si ces enfants sont en commun avec votre conjoint. Pour apaiser leurs frustrations et surtout libérer le tout et alléger leurs perceptions, commencez par mettre en place les 2 points précédents puis assurez-vous d’être, avec votre conjoint, un modèle sur les valeurs que vous souhaitez leur transmettre.

Comme je le dis souvent, la recomposition est un magnifique exemple de communauté. Apprendre à vivre ensemble, à s’accepter tels que nous sommes, à partager des moments du quotidien, à partager son espace alors que nous ne venons pas de la même lignée, de la même culture... Quel bel exemple pour notre société !

Vous aimeriez plus de conseils pour instaurer équilibre et harmonie au sein de votre recomposition ? Téléchargez gratuitement le ebook « T’es pas ma mère… ou 20 erreurs à éviter » ainsi que le petit guide pratique audio du beau-parent à l’usage également des parents.

Commentaires par Disqus